Histoire & organisation

Histoire

Histoire de l'ENSISA

Initié en 1746 dans le cadre de l’impression d’indiennes (calicots de coton), le développement industriel de Mulhouse s’est rapidement accéléré dans les domaines de la chimie des colorants, la production de textiles et la construction de machines textiles. Sous l’impulsion de la Société Industrielle de Mulhouse, une école de chimie a été créée en 1822 et une de tissage en 1861. Cette dernière, après bien des transformations et changements de nom, a été intégrée à l’Université de Haute-Alsace (UHA) en 1977 sous le nom d’École nationale supérieure des industries textiles de Mulhouse (ENSITM).

Il a fallu attendre 1989 pour que voit le jour une troisième école d’ingénieurs fondée sur le développement important des domaines de l’électronique, l’automatique et l’informatique. Il s’agissait de l’École supérieure des sciences appliquées pour l’ingénieur de Mulhouse (ESSAIM), également une composante de l’UHA.

L’industrie textile a fortement marqué le développement de Mulhouse et qu’elle a connu de profondes mutations. L’activité alsacienne des non-tissés représente par exemple près de la moitié de l’industrie française dans ce domaine. Depuis plusieurs décennies, d’autres industries ont pris le relais et le bassin d’emplois de la « Regio » est devenu, de part et d’autre des frontières des trois pays (France, Allemagne et Suisse), le fief de diverses industries telles que l’automobile et ses équipements, l’électronique, la chimie, la pharmacochimie et l’informatique.

Dans un souci d’adapter les formations aux réalités économiques, l’ENSITM et l’ESSAIM ont décidé d’unir leurs forces et d’optimiser leurs moyens. Cela a débuté par la création de nouvelles spécialités, chaque école se subdivisant en deux spécialités en septembre 2004 :

En juillet 2006 est née l’École Nationale Supérieure d’Ingénieurs Sud-Alsace (ENSISA), de la fusion de l’ENSITM et de l’ESSAIM. L’école a rapidement connu une hausse de ses effectifs, atteignant une masse critique. En 2009, elle a ouvert une cinquième spécialité de formation, systèmes de production, devenue aujourd’hui génie industriel, en partenariat avec l’ITII Alsace, en formation initiale sous statut d’apprenti et en formation continue. En 2015, l’ENSISA intègre le Groupe INSA en devenant INSA-Partenaire. Elle ouvre un cycle préparatoire intégré (CPB) INSA afin de recruter des étudiants dès la première année après le baccalauréat. Depuis, l’école accueille une trentaine de nouveaux élèves préparant en 2 ans leur intégration au cursus ingénieur.

 

Organisation

L’ENSISA est administrée par le conseil de l’école doté d’un président issu du monde de l’entreprise. Elle est dirigée par un directeur assisté d’un comité de direction. L’école est munie d’un conseil de perfectionnement unique. En outre, chaque spécialité est dotée d’un conseil d’orientation. Chacun des deux laboratoires de recherche adossés à l’ENSISA possède son propre conseil scientifique et dépend de la commission recherche de l’UHA.

 

L’équipe de direction

L’équipe de direction gère les affaires courantes de l’école entre les conseils de l’école. Ce comité de direction est composé du/des :

  • directeur de l’école qui préside le comité de direction ;
  • responsables des spécialités ;
  • directeur des études et ses éventuels adjoints ,
  • responsable administratif et financier.

Selon l’ordre du jour, le directeur peut compléter le comité de direction par toute personne dont la présence sera jugée utile.

 

Le conseil de l’école

Le conseil de l’ENSISA est composé de 16 personnels, 6 élèves-ingénieurs et 14 personnalités extérieures. Il définit la politique générale de l’école, notamment le programme pédagogique et les orientations de la recherche dans le cadre de la politique de l’UHA et de la réglementation nationale en vigueur. Il donne son avis sur les contrats dont l’exécution le concerne et soumet au conseil d’administration (CA) de l’université la répartition des emplois. Le conseil est consulté sur les recrutements des personnels et vote le budget de l’école, qui est arrêté par le CA de l’université. Il valide et modifie le règlement intérieur. Il nomme le directeur des études et les responsables de chaque spécialité, sur proposition du directeur de l’école.

 

Le conseil de perfectionnement

Le conseil de perfectionnement propose au conseil de l’école une stratégie en termes de formation. Ce conseil se porte garant de l’adéquation de la formation aux besoins des entreprises. Il est conseillé par les conseils d’orientation de chaque spécialité.

 

Les conseils d’orientation des spécialités

Chaque spécialité est dotée d’un conseil d’orientation qui propose une stratégie propre à cette spécialité au vu de l’évolution du domaine professionnel correspondant. Ce conseil se porte garant de l’adéquation de la formation aux besoins des entreprises. Il est par ailleurs informé de l’état de l’art ainsi que de l’évolution des recherches dans la spécialité.