Ingénieur génie industriel

Pour tout savoir sur la spécialité d’ingénieurs Génie industriel (GI) :

en bref programme  projet  insertion professionnelle équipements contacts admissions

 


En bref

La spécialité d’ingénieurs Génie industriel (GI) de l’ENSISA est la plus récente des formations de l’école : les entreprises locales et régionales nous ont exprimé un besoin récurrent d’ingénieurs, capables de gérer les aspects scientifiques, techniques, organisationnels et économiques d’un système de production. En effet, les systèmes de production s’avèrent de plus en plus complexes à concevoir et à exploiter. Le marché tend à devenir très concurrentiel. De plus, toute la gestion et les activités de production demandent des compétences spécifiques.

Pour répondre à ce besoin d’ingénieurs pluridisciplinaires, l’ENSISA s’est donc associée en 2009 à l’Institut des techniques d’ingénieurs de l’industrie d’Alsace (ITII Alsace). Ensemble, ils ont créé la spécialité GI en formation initiale par apprentissage et en formation continue. Comme les autres spécialités de formation d’ingénieurs, elle est habilitée par la CTI. Les objectifs de formation de la spécialité sont :

  • prendre en charge et gérer des projets de développement et d’amélioration de la production en milieu industriel ;
  • participer à l’accroissement des performances d’une entreprise dans le domaine de la production et de la gestion de production ;
  • optimiser l’outil de fabrication.

 

 


Programme

La spécialité génie industriel est une formation dont 67% des heures du programme sont accomplies en entreprise et 33% suivies au sein de l’école. L’alternance se déroule avec une alternance de 15 jours à l’école et 15 jours en entreprise avec une variation pendant les vacances universitaires.

formation écoleformation entreprise

Le programme de formation à l’école représente 1800h pour les apprentis et 1200h pour les stagiaires de formation continue. Les enseignements se subdivisent selon :

Sciences et techniques de bases de l’ingénieur
L’ensemble des enseignements apporte au futur ingénieur les éléments scientifiques et techniques dont il a besoin pour comprendre une situation technique donnée et, plus tard, mettre en œuvre les outils de son métier.
Ainsi, il compte des enseignements de base en mathématiques et physique appliquée, mécanique, technologie de conception, matériaux, électronique, électrotechnique et informatique.

Étude du système de production
Ce groupe d’enseignements apporte au futur ingénieur les éléments scientifiques et techniques en lien avec l’analyse des systèmes de production. Ils doivent lui permettre de comprendre et modéliser le processus de production et le système associé aussi bien du point de vue de la partie opérative (aspect mécanique) que de la partie commande (aspect automatique). Il intègre donc des enseignements sur l’analyse mécanique des systèmes, l’étude du processus de production (procédés et méthodes d’industrialisation) et la commande des systèmes.

Méthodes et méthodologies de l’ingénieur
Ce groupe d’enseignements constitue la spécificité de la spécialité génie industriel. Il apporte au futur ingénieur des outils et méthodes lui permettant d’évaluer un système de production, de juger de sa performance et de le piloter. Ainsi, il comprend des enseignements en gestion de projet, gestion de production, performance industrielle, maintenance, qualité, logistique, progiciel de gestion intégré (SAP).

SHS et Langues
Cet ensemble de matières apporte les éléments de connaissance de l’entreprise et des outils en management et communication pour assurer au futur ingénieur les compétences d’un cadre de l’industrie. Il s’agit notamment de : communication, management, comptabilité/gestion, veille technologique, droit des entreprises, langues vivantes (anglais), etc. Ces enseignements sont complétés par la culture acquise en entreprise.

Le programme de formation en entreprise représente 3650h. Il a pour objectif de développer des capacités complémentaires à celles acquises à l’école et de mettre en application pratique les connaissances académiques. Les périodes en entreprise, sous l’autorité d’un encadrant pédagogique de l’ENSISA et d’un tuteur en entreprise, sont découpées en trois phases correspondant aux trois années de formation :

      • 1ère année : l’élève-ingénieur découvre l’entreprise et son environnement : structure, technologies, produits, collaborateurs, objectifs, culture. Cette phase comporte en particulier une mise en situation sous la forme d’une mission d’encadrement.
      • 2ème année : pour préparer l’apprenant à conduire des projets techniques pouvant inclure un aspect organisationnel et/ou économique. Une phase qui comporte cette fois-ci la réalisation d’un projet technique conséquent.
      • 3ème année : amener l’élève à conduire une mission ou un projet d’ingénieur de manière autonome. C’est le projet de fin d’études qui valide la capacité à exercer le métier d’ingénieur dans toutes ses composantes.

 


Projets

Grâce au contrat d’alternance école-entreprise, l’élève-ingénieur en génie industriel profite des projets annuels pour accroitre ses connaissances de l’entreprise et développer ses compétences métiers. Plusieurs projets et missions jalonnent la formation :

      • technique, durant 4 semaines ils doivent mettre en oeuvre des connaissances techniques pour traiter un problème spécifique de l’entreprise en appliquant des outils et méthodologies adaptées ;
      • encadrement, qui pendant 4 semaines aussi, place l’élève-ingénieur en situation de management afin d’éprouver et développer ses capacités relationnelles et de communication ;
      • international, pour découvrir l’industrie d’ailleurs, acquérir et développer des éléments grâce à la culture d’autrui pour au moins 4 semaines de séjour à l’étranger ;
      • fin d’études, qui place l’apprenti en complète responsabilité avec au minimum 600h de travail à mener. Ce projet est réalisé en double tutorat avec l’entreprise et l’école, une soutenance permet d’officialiser la fin des études.

 


Métiers et devenir

Grâce à l’expérience entreprise acquise durant les trois années d’études en alternance, les ingénieurs ENSISA génie industriel occupent facilement les postes liés aux systèmes de production industriels (industrie manufacturière, production d’énergie, industrie agroalimentaire …). Ils sont pluridisciplinaires, polyvalents, autonomes et ouverts sur le monde. Ils gèrent donc facilement des projets en conception, gestion et maintenance d’un moyen de production.
Très orientée vers la professionnalisation, la spécialité GI permet au diplômé ENSISA de s’intégrer facilement et rapidement dans le monde professionnel.
Comme pour les autres cursus ingénieurs de l’école, l’ingénieur génie industriel a la possibilité d’acquérir une double compétence ingénieur-manager grâce au master administration des entreprise d’Alsace Tech.

 


Équipements et encadrement

Moyens humains
Les élèves-ingénieurs de la spécialité GI sont encadrés par une équipe pédagogique pluridisciplinaire, composée tant d’enseignants et d’enseignants-chercheurs que d’intervenants extérieurs issus du monde industriel.
La formation en génie industriel s’articule autour de trois personnes : l’élève-ingénieur qui a une mission en entreprise et qui suit des cours à l’ENSISA, l’enseignant référent de l’école qui participe à l’encadrement et au suivi de l’alternant, le tuteur entreprise qui supervise l’élève en entreprise. Un lien s’établit entre l’élève, l’enseignant et le tuteur pour le bon déroulement des trois années de formation.
Pour le recrutement des apprentis, l’ENSISA  s’appuie sur les ressources de l’ITII Alsace qui met en oeuvre le lien entre l’élève, l’école et l’entreprise. L’ITII Alsace adhère en tant que membre fondateur à la conférence des ITII. Elle regroupe au niveau national l’UIMM et les structures de partenariat engagées dans une politique de formation d’ingénieurs en partenariat.

Équipements et locaux
L’ENSISA est installée dans deux bâtiments qui accueillent nos cinq spécialités de formation. La spécialité d’ingénieur Génie industriel profite autant des locaux du bâtiment Lumière que du bâtiment Werner :

      • 3 salles de cours et de travaux dirigés dédiées à la spécialité GI ;
      • 4 salles d’informatique avec des ordinateurs PC ;
      • 2 salles de travaux pratiques de mécanique ;
      • 1 salle de travaux pratiques d’électrotechnique et d’électronique de puissance ;
      • 1 salle de travaux pratiques de physique ;
      • 2 salles de travaux pratiques de systèmes numériques et automate programmable ;
      • 2 halls comportant des machines de fabrication et les gros équipements de mécanique ;
      • 3 salles dédiées à la CFAO et au calcul de structures ;
      • 1 salle dédiée à la métrologie et au prototypage rapide ;
      • 1 salle dédiée aux matériaux.

 


Contacts

demander des infos + d’infos sur les admissions