Foire aux questions

Pour obtenir les réponses aux questions les plus fréquemment posées, sélectionnez une thématique pour être redirigé vers celle-ci :

école cycle post-bac intégré cursus ingénieur admission international relations école/entreprises vie étudiante diplômés contacts

 


École

L’ENSISA est-elle une école publique ?
→ Oui, c’est une école publique du Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (MESRI), interne à l’Université de Haute-Alsace (UHA).

L’ENSISA est-elle reconnue en France et à l’étranger ?
→ Les diplômes d’ingénieur délivrés par l’ENSISA sont habilités par la Commission des titres d’ingénieur (CTI). Cette habilitation donne le droit aux diplômés ENSISA de postuler et d’être reconnus en tant qu’ingénieurs dans des entreprises du monde entier. En 2016, tous les diplômes ont reçu le label qualité européen Eur-ace lors de la réhabilitation pour la durée maximale de 6 ans.

Comment l’école se finance-t-elle ?
→ L’école obtient des financements de l’État, de l’alternance et de la formation continue. Grâce à des partenariats et subventions, l’ENSISA peut acquérir chaque année des équipements de pointes, rénover ses locaux, organiser des événements scientifiques etc.

Sur quels moyens humains s’appuie l’école ?
→ L’ENSISA compte une soixantaine d’enseignants et une quarantaine de personnels administratifs ou techniques. L’école est amenée à solliciter des enseignants vacataires issus du monde professionnel pour dispenser certains enseignements.

Existe-t-il des statistiques détaillés ?
→ Pour tout savoir du nombre d’inscrits, de l’insertion des diplômés, des heures de formation etc. l’ENSISA renseigne chaque année des données certifiées auprès de la CTI.

De quels réseaux fait partie l’ENSISA ?
→ L’école est membre fondateur du groupe Alsace Tech qui a été créé en 2007. Elle est également membre du Groupe INSA en tant qu’INSA Partenaire depuis 2015.


Cycle post-bac intégré (CPB)

Quel baccalauréat et quelles options choisir pour intégrer le CPB ENSISA ?
→ Un baccalauréat avec options scientifiques est nécessaire pour intégrer le cycle post-bac. En classe de première, il est recommandé de suivre trois spécialités de mathématiques et deux scientifiques (parmi physique, chimie, sciences de l’ingénieur, numérique et sciences informatiques ou sciences de la vie et de la terre). En terminale, il est conseillé de choisir deux spécialités de mathématiques et une scientifique. Il n’y a pas de notes idéales ou minimales à avoir. Pour mettre toutes les chances de son côté, avoir des notes au-dessus de la moyenne de classe est conseillé ainsi qu’un bon niveau en français et en langues (LV1 + LV2).

Comment candidater ? Existe-t-il des passerelles entre les écoles du Groupe INSA ?
→ Il faut postuler en ligne via Parcoursup, choisir le Groupe INSA puis l’ENSISA comme école partenaire. Certains cas très exceptionnels peuvent recevoir un avis favorable pour une demande de changement d’école pendant ou après les deux ans de formation CPB (raisons familiales, sport par exemple). Le changement se fait en accord entre les deux écoles. À savoir que l’ENSISA n’est pas un INSA mais fait partie du Groupe INSA en tant que partenaire.

Quel est le coût de la formation ?
→ Les frais d’inscription pour l’année universitaire 2021-2022 s’élèvent à 601€ auxquels il faut ajouter 92€ pour la contribution de vie étudiante et de campus (CVEC).

Combien de place compte le CPB ENSISA ?
→ 40 places sont disponibles en 1ère année de cycle post-bac intégré à l’école.

Existe-t-il des filières à thèmes comme dans les INSA ?
→ L’ENSISA ne propose pas de filières. Cependant, l’élève peut chaque année choisir une option. En fin de parcours et sous réserve de réussite, l’étudiant choisira une des 5 spécialités de formation de l’école.

Des journées d’immersion sont possibles ?
→ Effectivement, l’Université de Haute-Alsace (UHA) met en place des sessions d’immersion individuelles ou collectives.

Où se déroulent les enseignements du CPB ?
→ Les cours se font dans les locaux de l’ENSISA, à l’École Nationale Supérieure de Chimie de Mulhouse (ENSCMu – INSA partenaire avec qui le cycle post-bac intégré est commun) ainsi qu’à la Faculté des Sciences et Techniques (FST) de l’UHA.

Quel est le nombre d’heures de cours, de TD et TP en CPB ?
→ Pour tout connaître de la formation CPB, une page explicative sur le site web de l’ENSISA est dédiée aux détails du programme, des stages, des points forts etc. Il est également possible de télécharger la plaquette de formation.

Quelles sont les langues étudiées en CPB puis en cursus ingénieur ?
→ La LV1 est l’anglais et pour la LV2 différents choix sont possibles entre l’allemand, l’italien et l’espagnol.

Les sportifs de haut niveau bénéficient-ils d’un aménagement de scolarité ?
→ L’UHA propose un statut spécifique aux étudiants pratiquant une activité sportive à haut ou bon niveau pour concilier leur double projet d’études supérieures et de carrière sportive.

Cas particuliers
  • Pour les marocains : chaque année, le CPB compte 5 places pour les étudiants marocains. Peuvent postuler les élèves ayant un bac français au Maroc ou un bac marocain. L’inscription se fait également sur Parcoursup.
  • Pour les baccalauréats étrangers : rapprochez-vous du service admission du Groupe INSA.

Cursus ingénieur

Quelle est la durée des études ?
→ Le cycle ingénieur peut se faire en 5 ans si l’élève démarre ses études en cycle post-bac (CPB) intégré à l’ENSISA ou en 3 ans s’il intègre le cursus à bac +2.

Le CPB est-il obligatoire pour accéder au cycle ingénieur ?
→ Non, le cycle post-bac est une voie d’accès non exclusive au cycle ingénieur. La plupart des élèves-ingénieurs rejoignent l’ENSISA en bac +2.

Tous les diplômes ingénieurs de l’ENSISA sont identiques ?
→ Non, le diplôme obtenu dépend de la spécialité de formation.

Quels sont les types de diplôme délivrés par l’ENSISA ?
→ L’école délivre 5 diplômes d’ingénieur et un mastère spécialisé CGE. Les masters sont délivrés par l’UHA.

Quel est le coût des études en cycle ingénieur ?
→ En cursus ingénieur, les frais d’inscription pour l’année universitaire 2021-2022 s’élèvent à 601€ auxquels il faut ajouter 92€ pour la contribution de vie étudiante et de campus (CVEC). Les élèves-ingénieurs en alternance (apprentissage, professionnalisation et formation continue) ne paient pas de frais d’inscription, c’est leur employeur qui assume cette charge. Cependant, ils paient la CVEC. En master, les frais d’inscription s’élèvent à 243€. En mastère spécialisé CGE les frais d’inscription sont à 5000€. Les boursiers du CROUS sont dispensés des frais d’inscription et de la CVEC.

Attention
Pour les étudiants étrangers extra-communautaires, les frais d’inscription seront actualisés conformément aux directives ministérielles au printemps 2022.

Existe-t-il un programme de bourses ?
→ Les élèves-ingénieurs français et ressortissants de l’Union Européenne, peuvent bénéficier des bourses d’état sur critères sociaux versées par le CROUS. Des programmes de bourse pour les étudiants étrangers extra-communautaires seront mis en place conformément aux directives ministérielles au printemps 2022.

Le cursus ingénieur peut-il se dérouler en alternance ?
→ Deux spécialités sont accessibles par l’alternance : génie industriel pour les 3 ans de formation en apprentissage ou en formation continue et informatique & réseaux pour les 2 dernières années de formation.

L’école était-elle accessible en contrat de professionnalisation ?
→ Quatre spécialités sont accessibles en contrat de professionnalisation pour la 3ème année de formation : automatique & systèmes embarqués, informatique & réseaux, mécanique et textile & fibres. Le semestre 9 est partagé entre 3 jours à l’école et 2 jours en entreprise, le semestre 10 se déroule entièrement en entreprise et correspond au stage de fin d’études.

Les diplômes délivrés répondent-ils aux besoins du marché ?
→ L’école s’est dotée d’un conseil de perfectionnement et chaque spécialité d’un conseil d’orientation. Ces instances comprennent des industriels qui nous permettent de proposer des formations en lien avec l’industrie (locale, nationale et internationale).

Qu’en est-il des stages dans la formation ?
→ Les diplômes proposés à l’ENSISA sont professionnalisants. L’objectif est que l’élève-ingénieur puisse suivre au moins un stage par an s’il le souhaite. La formation hors alternance prévoit un stage de 4 semaines minimum en 1ère année, un second facultatif en 2ème année et un stage ingénieur de 6 mois en dernière année.

Est-ce qu’une poursuite d’études est envisageable ?
→ 80% des diplômés s’insèrent directement en entreprise à la suite du cursus. Cependant, la poursuite d’étude est possible et de plusieurs manières. La thèse de doctorat en 3 ans dans un des laboratoires associés ou ailleurs en France et à l’étranger. Pour ceux voulant perfectionner leurs notions de culture d’entreprise acquises à l’ENSISA, l’intégration du master 2 administration des entreprises (MAE) d’Alsace Tech est possible.

Quel niveau d’anglais est exigé pour obtenir le diplôme ?
→ Pour pouvoir prétendre au diplôme d’ingénieur à l’ENSISA comme dans une autre école d’ingénieur habilitée en France, les diplômés doivent obtenir un niveau d’anglais B2. Ce niveau est évalué par une instance extérieure à l’école et le diplôme ne peut être validé tant que le niveau n’est pas atteint.

Vous hésitez entre un mastère spécialisé CGE ingénierie textile ou un master mécanique parcours matériaux fibreux et textiles avancés ? Que choisir ?
→ Il ne faut pas confondre mastère spécialisé et master. Le mastère spécialisé CGE ingénierie textile ne dure qu’un an, diplôme à bac +6 et vise à donner une spécialisation professionnalisante à des scientifiques déjà diplômés. Le master mécanique matériaux fibreux et textiles avancés, est un diplôme en 2 ans, à bac +5, relativement tourné vers la recherche et permettant l’inscription en doctorat. Les élèves-ingénieurs de l’ENSISA peuvent préparer en parallèle des semestres 9 et 10 le master en plus de leurs enseignements de 3ème année.


Admission

Comment candidater au cycle-post bac ?
→ Le recrutement post-bac est commun au groupe INSA, l’ENSISA étant une école partenaire. Il faut passer par le portail Parcoursup. La candidature sur le portail est payante à hauteur de 95 € pour l’ensemble des candidatures INSA et partenaires INSA que la candidature soit pour 1 ou 12 écoles. La candidature est gratuite pour les boursiers du gouvernement français sur critères sociaux. Pour avoir d’autres informations concernant les admissions, une page dédiée est disponible sur le site web de l’ENSISA.

Comment intégrer l’ENSISA en cycle ingénieur, en master ou en mastère spécialisé ?
→ Une page dédiée est disponible pour tout connaître des admissions à l’ENSISA.

Après un DUT, une licence 2 ou une licence 3, peut-on candidater ?
→ Toutes nos spécialités acceptent des DUT/L2/L3.

Après un BTS, peut-on candidater ?
→ Les spécialités d’ingénieur hors alternance n’acceptent plus de BTS directement, les étudiants ayant suivi une formation en BTS doivent d’abord passer par une année de prépa Adaptation technicien supérieur (ATS). La spécialité génie industriel en alternance, accueille des BTS.

Le concours comporte-t-il des épreuves écrites et/ou orales ? Qu’est-ce que le pass’ingénieur ?
→ Le recrutement en études d’ingénieur repose sur une phase d’admissibilité sous la forme d’épreuves écrites pour les CPGE ou sur dossier et concours pour les DUT/L2/L3/M1. Concernant le pass’ingénieur, c’est une passerelle nationale d’intégration aux formations d’ingénieur après une L2 ou L3. L’admission au pass’ingénieur se fait sur dossier puis des épreuves orales se déroulent à Paris et Toulouse.
Dans les spécialités hors alternance, la phase d’admission ou de classement consiste en un entretien à Mulhouse qui se déroule fin juin début juillet. Dans la spécialité génie industriel par alternance, l’admission est prononcée après un test d’admissibilité sous la forme de QCM et après l’obtention d’un contrat d’apprentissage.

Peut-on entrer en cycle ingénieur à l’ENSISA sans concours ?
→ Il est impossible d’intégrer une des 5 spécialités de formation sans concours, sauf si l’étudiant provient d’un établissement diplômant à bac +2 ayant établi une convention avec l’ENSISA : IUT de Mulhouse, le lycée Louis-Armand, Colmar, Haguenau ou Saint-Dié.

Peut-on candidater après une classe préparatoire ATS métiers de la chimie ?
Oui sur dossier et entretien. Plus d’infos sur la page admissions du site web de l’ENSISA.

« Je suis candidat de CPGE et suis classé en spécialité TF/ASE/IR/M à l’issue des oraux. Suis-je admis ? »
→ Vous êtes classé à l’ENSISA. Ce sont les appels SCEI fin juillet, fin août et début septembre qui détermineront si vous êtes admis en définitive.

« Je suis candidat de CPGE et suis classé à une certaine place en spécialité TF/ASE/IR/M à l’issue des oraux. Ai-je une chance d’intégrer l’ENSISA ? »
→ Personne ne peut préjuger du déroulement des appels SCEI. Néanmoins, vous pouvez consulter les statistiques des années précédentes.


International

L’ENSISA accueille-t-elle des étudiants étrangers ?
→ 20% d’étudiants étrangers intègrent en cursus diplômant, soit par concours, soit par protocole spécifique via n+i ou un double diplôme. L’école accueille aussi des étudiants étrangers en échange académique non diplômant par exemple via les programme ERASMUS+ et FITECEucor ou en stage. Pour tout savoir de l’international à l’ENSISA, une page dédiée est disponible.

Les élèves-ingénieurs font-ils des périodes à l’étranger ?
→ Pour toutes les promotions rentrées depuis septembre 2017, une mobilité à l’international de 4 semaines minimum est exigée pour obtenir un diplôme d’ingénieur de l’ENSISA. Cela peut prendre la forme d’un semestre d’échange dans une autre université, d’un stage ou d’un double diplôme.


Relations école-entreprises

Quels sont les relations entre l’ENSISA et les industriels ?
→ Les liens avec les industriels sont étroits. Ceux-ci prennent part à la vie de l’école via plusieurs instances : conseil d’école, conseil de perfectionnement et conseils d’orientations au sein des différentes spécialités. Ils participent également aux oraux d’admission, apportent des conseils dans la définition des programmes, interviennent dans les enseignements en tant que vacataires, accueillent des stagiaires et des apprentis. De nombreux industriels participent à la Journée Partenaires de l’ENSISA.

Si un industriel souhaite entrer en contact avec l’ENSISA, que doit-il faire ?
→ Le service relation école/entreprise est le point d’entrée pour tous les industriels souhaitant démarrer une collaboration avec l’ENSISA.

« Je n’ai pas d’expérience industrielle, est-ce un handicap ? »
→ Non et c’est même assez classique en début de scolarité. La formation à l’ENSISA est professionnalisante, les stages et l’alternance peuvent pallier à ce manque.

Est-ce que l’ENSISA possède une junior entreprise ?
→ Les élèves-ingénieurs se sont organisés sous forme d’une association junior-création, IARISS. L’ENSISA soutient fortement la démarche.

Qu’en est-il de l’entrepreunariat à l’école ?
→ Il existe à l’ENSISA le statut d’étudiant entrepreneur. L’école encourage également la participation à des concours de création d’entreprises via Alsace Tech, le Startup Weekend, etc. Enfin, un challenge entreprendre a été instauré à l’ENSISA : il permet aux élèves-ingénieurs de participer à un projet commun pluridisciplinaire sous la forme d’une journée basée sur l’innovation.

 


Vie étudiante

Est-il possible de loger en résidence étudiante ?
→ L’école n’a pas de résidence étudiante réservée. Les élèves-ingénieurs de l’ENSISA, comme tous les étudiants de l’Université de Haute-Alsace (UHA), peuvent en revanche accéder aux résidences du CLOUS. Pour tous les renseignements, rendez-vous sur le site régional du CROUS de Strasbourg.

Peut-on se loger facilement à Mulhouse ?
→ Il n’y a pas de problème particulier de logement à Mulhouse. De nombreuses résidences étudiantes du parc public ou privé sont disponibles, parfois à proximité immédiate de l’école.

Quelles sont les activités et clubs proposés par le BDE ?
→ Elles sont très nombreuses, trop pour être listées ici. Cependant, une page dédiée à la vie associative de l’école est disponible sur le site web de l’ENSISA.

 


Diplômés

Dans quelles entreprises travaillent les diplômés ENSISA ?
→ Il n’y a pas d’entreprise type où les diplômés ENSISA trouvent un emploi. Quelques exemples sont disponibles sur la page des témoignages du site web de l’école ou via le compte Linked’in de l’ENSISA.

Existe-t-il des statistiques sur l’emploi des diplômés ? Sont-elles fiables ?
→ Chaque année, l’école mène une enquête pour la conférence des grandes écoles (CGE), qui fait référence dans le domaine. Les résumés des enquêtes des années précédentes sont disponibles sur la page relative à l’insertion professionnelle des diplômés ENSISA.

Est-il possible de travailler à l’étranger ?
→ Oui, l’ENSISA compte environ 20% de diplômés qui travaillent à l’étranger. Cela correspond à de l’emploi frontalier en Suisse et en Allemagne ou de l’emploi expatrié.

Est-il possible de faire une thèse en sortant de l’école ? Dois-je faire une thèse pour mieux m’insérer professionnellement ?
→ Effectivement, l’ENSISA a la chance d’adosser deux laboratoires de recherche. Faire une thèse de doctorat est d’autant plus intéressant que la quasi-totalité des sujets proposés dans les laboratoires font l’objet de collaborations industrielles et sont donc valorisés sur le marché de l’emploi. Cependant, le diplôme d’ingénieur peut se suffire à lui-même, la thèse n’est pas requise pour s’insérer professionnellement. La démarche de s’inscrire en thèse à la sortie de l’ENSISA est dès lors un choix personnel.