Concours Droneload 2021

Le weekend des 5 & 6 juin 2021 a eu lieu la 5ème édition du concours Droneload, organisé par Planète Sciences. Cet événement rassemble des étudiants de différentes écoles ou universités, inscrits dans des formations liées à l’informatique, la mécanique, l’automatique et l’électronique. Cette année, les missions demandées aux équipes étaient les suivantes :

– reconnaitre des zones ou éléments grâce à l’IA ;

– géolocaliser et définir un parcours GPS ;

– transporter des personnes ou des objets (des cubes) ;

– reconnaitre et identifier les points de dépose, effectuer un vol manuel ou autonome en fonction d’une trajectoire pré-définie.

 

 

L’ENSISA s’est encore une fois démarquée lors de ce concours, puisque le club drone de l’école a obtenu la 1ère place pour la deuxième année consécutive. Rencontre avec Quentin Huet, élève en 2ème année du cursus ingénieur spécialité automatique & systèmes embarqués, qui décrit plus en détail le projet 2021. Avec toute l’équipe du club drone, ils ont participé à l’édition 2021 du concours Droneload.

 

Construction du drone

« Le drone a nécessité cette année l’équivalent de 3 mois à temps plein. Nous estimons la charge à 700/900 heures de travail enviro. Dans ces 3 mois intensif l’équipe n’a pas seulement construit le drone, la partie technique a bien entendu une place prépondérante dans le projet, mais il faut également prendre en compte toute la partie marketing avec la recherche de sponsor et également tout le pan administratif, la tenue du budget, l’organisation pour la participation au concours etc.

D’un point de vue plus financier, le drone a coûté environ 1000€. Dans ce budget, nous comptons l’ensemble du matériel embarqué, auquel on rajoute les pièces de rechange et du matériel externe : batteries, chargeurs, hélices, moteurs. »

 

 

Objectif du projet

« Droneload a pour but de concevoir un drone autonome capable de transporter du matériel à différents points d’intérêts à destination des Jeux Olympique 2024 de Paris. Le concours modélise une telle situation, avec des drones de type modèle réduit dans une zone de vol en intérieure. Le matériel est modélisé par des cubes aimantés et les aires de dépôt par des images « stade », « taxi », et « jeux 2024 ». Ainsi, le parcours du drone consiste à pouvoir se déplacer en évitant les obstacles, passer à travers une fenêtre de gabarit déterminé (30x30cm, 50x50cm ou 80x80cm), saisir les cubes et les déposer sur les bonnes zones de dépôts. »

 

Perspectives d’avenir

« Nos futurs camarades du club drone de l’ENSISA vont devoir terminer entièrement le projet. Certaines phases de tests sont déjà bien avancées et nous disposons désormais de puissants outils de simulation qui nous permettent d’avancer très rapidement. Les premiers mois de l’année prochaine seront consacrés à la formation de la nouvelle équipe et à la recherche de sponsor. La partie autonome et l’accomplissement de la mission sont les principaux objectifs sur lesquels il faut se focaliser. Même si le choix des capteurs semble optimal pour l’instant, une partie de réflexion est toujours accordée en début d’année afin d’améliorer les différentes stratégies de détections et également afin d’être à l’affut d’éventuelles nouvelles technologies qui seraient plus pertinentes pour le développement du projet. »

 

 

Présentation orale du projet (34:40) : https://www.youtube.com/watch?v=OkZrTzZU4jk (34:40)
Démonstration Technique : https://www.youtube.com/watch?v=YsNZC8P2B60 à 1:29:33 (épreuve 1), 4:53:50 (épreuve 2) et 5:45:40 (épreuve 3)