Challenge Techtera

Le prix sponsor pour Laura et Éléonore !

À la façon du ready-made, Éléonore Bonhomme et Laura Knoell, deux futures ingénieures textile & fibres (TF), ont détourné des tissus métalliques de leurs applications techniques telles que le blindage électromagnétique des ailes d’avions, la filtration ou encore la granulométrie, pour en faire des pièces créatives. Leur collection, composée de robes et de sacs à main, a été soumise sous la forme d’un poster, au jury du concours Fibres & Talents organisé par le pôle de compétitivité Techtera. Interview.

 

Quels sont vos parcours scolaires respectifs ?

 EB : « Passionnée par la mode et le luxe, j’ai commencé à suivre des cours de couture dispensés par une petite main ayant travaillé pour la maison Balmain, au détour d’une association culturelle. En troisième je réalise un stage au corner Kenzo des Galeries Lafayette à Paris, confirmant ainsi ma volonté de travailler dans ce milieu. Au lycée, mon attrait pour les matières scientifiques me porte vers un baccalauréat scientifique. Je l’obtiens en 2016 avec une mention « très bien » avant d’intégrer le cycle-post bac ENSISA via le groupe INSA. Mon choix ne se fait pas attendre et je choisis la spécialité TF pour mon cursus d’ingénieur. Mon premier stage se fait à l’Atelier de Soierie à Lyon et je termine mon cycle ingénieur par un semestre Erasmus en Tchéquie, suivi d’un stage de six mois pour la marque Joseph en tant qu’assistante achat. »

LK : « J’ai toujours eu un attrait artistique comme en témoigne ma passion pour la natation synchronisée, sport que j’ai pratiqué durant de nombreuses années. Après mon baccalauréat scientifique que j’ai obtenu avec une mention « très bien » en 2016, j’ai choisi de poursuivre mes études en classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE). L’ENSISA m’accueille en 2018 où j’ai pu intégrer la spécialité TF pour suivre mon cursus ingénieur. Rapidement, je m’implique dans l’activité du club « Design & Création » et en deviens co-présidente. J’effectue mon stage de première année au sein de l’entreprise ELIS, blanchisserie industrielle à Strasbourg en tant qu’Assistante Gestionnaire des Stocks durant un mois et pour mon second, au siège social de Puma en Allemagne au poste d’assistante développement de produits teamsport pendant six mois. Mes études ont également été ponctuées par un semestre en Tchéquie via le programme Erasmus. »

 

Vous avez participé au concours Techtera durant l’année universitaire 2021, quelles en sont les avantages et opportunités ?

« Techtera est un pôle de compétitivité dédié à la filière textile française. Ils ont organisé cette année le concours Fibres & Talents destiné, à mettre en lumière les projets d’innovations textiles d’étudiants. Trois prix Techtera et trois prix sponsors, sur les axes de l’innovation textile du pôle de compétitivité, y ont été remis. Les facteurs de notation du jury sont nombreux : l’originalité de l’étude, le caractère innovant du sujet traité, la qualité du poster (contenu, présentation et mise en forme, lisibilité) ainsi que l’excellence du travail réalisé et présenté par le candidat dans le poste. L’un des avantages non négligeable du concours est que les 6 lauréats bénéficient d’une visibilité au sein des réseaux textiles via : un pitch de présentation de leurs travaux devant les membres de Techtera lors de la journée de remise des prix le 22 juillet 2021, une mise en avant les réseaux sociaux Techtera et dans la newsletter du pôle (20 000 destinataires environ dans le monde, traduite en anglais et en japonais), une valorisation sur les réseaux textiles par le partenaire Unitex, une rencontre et un échange avec les membres du réseaux Techtera lors de la journée des membres. Les trois lauréats du pôle ont chacun reçu un chèque de 300€ et les 3 lauréats des sponsors, un chèque de 500€. »

 

 

Comment le concours s’est clôturé pour vous ?

Nous avons remporté le prix du sponsor Elkem silicones soit un prix de 500€. Nous sommes fières d’avoir pu partager notre projet avec des personnes spécialistes du domaine textile autres que celles rencontrées à l’ENSISA et d’avoir obtenu une certaine reconnaissance de leur part. Ils ont confirmé le caractère innovant de notre idée et nous ont également partagé de nombreux conseils issus de leurs expériences personnelles. Ils nous ont par ailleurs fortement encouragées à pousser plus loin notre projet, et cette remise des prix fut pour nous l’occasion de mises en relation qui pourraient devenir, pourquoi pas, de futurs partenariats.

 

Quels sont vos objectifs professionnels après votre diplomation ?

LK : « Fin Août 2021, j’ai débuté un nouveau stage d’assistante achat et développement matières au sein de la maison Nina Ricci à Paris. Le monde de la mode et du luxe que je découvre grâce à cette nouvelle opportunité me plaît fortement et j’espère pouvoir trouver un emploi dans ce domaine qui est en lien avec notre projet. »

EB : Admise à l’École Supérieure des Sciences Économiques et Commerciales (ESSEC), j’intégrerai en septembre le Master in Management que j’espère réaliser en alternance, toujours dans la fonction achat. En parallèle, je souhaite poursuivre mon apprentissage du modélisme, afin de passer le Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) couturière en candidate libre. Sur le long terme, j’ambitionne un poste dans la direction artistique. »

 

Elles sont présentes sur linked’in : Laura Knoell et Éléonore Bonhomme. Retrouvez également les modèles et le projet sur le site web de leur collection.